Les meilleurs chevaux Aga Khan entraînés par Mikel Delzangles

ENTRAÎNEURS

Mikel Delzangles

Entraîne depuis 2000

Installé à Chantilly, France

Mikel Delzangles est né à Biarritz en 1971. Ses parents ne sont pas directement impliqués dans le milieu hippique, mais sa marraine est la Marquise Sol de Moratalla, éleveur et propriétaire majeur en France et au Royaume-Uni. C’est sur ses recommandations que le jeune Mikel commence à monter à l’entraînement dans la région puis effectue sa première expérience professionnelle dans le Yorkshire, aux côtés de l’entraîneur Jimmy Fitzgerald. De retour en France, il travaille dix ans chez Alain de Royer Dupré en tant qu’assistant avant de s’installer à son compte en novembre 2000, avec une dizaine de chevaux sous sa responsabilité. La Marquise de Moratalla est le principal soutien de Mikel Delzangles à ses débuts, et les premiers bons chevaux du jeune professionnel portent sa casaque rouge, toque verte. A peine deux ans après ses débuts, un gris du nom de Saratan fait connaître le nom de Delzangles en remportant trois Quintés de suite, dont le Grand Handicap de Deauville (Listed). L’élève des Aga Khan Studs ira jusqu’à remporter le Prix du Palais-Royal Gr.3 l’année suivante. Mais comme s’il ne lui suffisait pas d’avoir remporté son premier Groupe avec un effectif de 18 chevaux, le jeune entraîneur remporte également deux Listed cette année-là grâce au deux ans Chineur. Ce dernier devient un sprinter de haut niveau, remportant deux autres Listed et un Gr.3 à trois et quatre ans avant de s’illustrer dans les King’s Stand Stakes (Gr.2 à l’époque) à Royal Ascot. L’année 2006 voit Mikel Delzangles franchir un palier supplémentaire en s’adjugeant le Prix Ganay Gr.1 avec Corre Caminos, toujours pour la Marquise de Moratalla. Une ascension aussi rapide ne passe pas inaperçue, et dès la fin 2007, les Aga Khan Studs confient un premier contingent de jeunes chevaux au professionnel cantilien. Parmi eux figure Albahri, qui s’imposa dans le Grand Prix du Nord L. la saison suivante, ainsi que Shalanaya, future lauréate du Prix de l’Opéra Gr.1 en 2009. En 2010, la carrière de Mikel Delzangles passe plusieurs vitesses d’un coup. Tout d’abord, il effectue une entrée remarquée dans le club restreint des entraîneurs classiques en remportant les 2000 Guinées avec Makfi, dont il s’était porté acquéreur pour 26.000 gns à la fin de son année de deux ans. Le fils de Dubawi signa ensuite une magnifique victoire dans le Prix Jacques le Marois, devant la « reine » Goldikova, et fut acheté par Cheikh Fahad Al Thani pour une somme à sept chiffres en vue d’une carrière d’étalon. Ce fut le commencement d’une relation extraordinairement fructueuse entre le jeune Cheikh, qui court sous le nom de Pearl Bloodstock, et Mikel Delzangles. Puis à la fin de la saison, lorsque Richard Gibson cesse son activité à Chantilly et part pour Hong Kong, Delzangles rachète sereinement sa cour et prend ses pensionnaires à sa charge, ce qui propulse soudainement son effectif de 70-80 à plus de 130 chevaux. Le fait que la transition vers cette nouvelle dimension n’ait nécessité aucune période d’adaptation témoigne de son professionnalisme et de son sang-froid. Parmi les chevaux hérités de Richard Gibson, un mâle de cinq ans qui avait récemment remporté une Listed pour son nouveau propriétaire Pearl Bloodstock, après avoir évolué dans les « réclamer » et les petits handicaps. La première sortie de ce Dunaden pour son nouvel entraîneur, en avril 2011, se solda par une victoire dans le Prix de Barbeville Gr.3. La suite appartient à l’histoire : le cheval ne cessa de progresser jusqu’à s’imposer dans la mythique Melbourne Cup puis dans le Hong Kong Vase Gr.1.


VOIR ÉGALEMENT

    • Michael Halford
      Michael Halford est un vrai "self-made man" pour lequel la route du succès n’a pas été un long fleuve tranquille...
    • Dermot Weld
      Dermot Weld était destiné au métier d’entraîneur. Son père Charlie avait créé Rosewell House, en face de l’hippodrome du Curragh, et l’écurie comptait déjà un très riche palmarès lorsqu’il la transmit à son fils.
    • Alain de Royer Dupré
      Résumer la carrière d’Alain de Royer Dupré par une poignée de victoires remarquables ou de noms de chevaux est quasiment impossible, mais certains chiffres permettent de saisir à quel point elle est exceptionnelle...
    • Jean-Claude Rouget
      Jean-Claude Rouget est né en 1953 en Normandie, non loin du Haras de Saint-Pair du Mont que dirige alors son père Claude pour le compte des époux Stern.
Ce site internet utilise des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ceux-ci nous permettent de vous offrir une meilleure expérience de navigation et de comprendre comment vous utilisez notre site internet.
Vous pouvez supprimer ou bloquer les cookies mais certaines parties du site ne fonctionneront plus.
En utilisant notre site internet, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Non, je veux en savoir plus Oui, j'accepte
Ce site internet utilise des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ceux-ci nous permettent de vous offrir une meilleure expérience de navigation et de comprendre comment vous utilisez notre site internet.
Vous pouvez supprimer ou bloquer les cookies mais certaines parties du site ne fonctionneront plus.
En utilisant notre site internet, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Non, je veux en savoir plus Oui, j'accepte