Début Classique pour Siyouni

Siyouni devient l’étalon de deuxième production leader en 2015.
Sa fille Ervedya a remporté trois Groupes 1, dont les Coronation Stakes à Royal Ascot.
La mère de Siyouni, Sichilla, avec sa fille Siyenica.

HISTOIRE DES HARAS

Début Classique pour Siyouni

Le jeune étalon Siyouni se classe leader avec sa première génération, notamment grâce à la remarquable pouliche Ervedya.

Un magnifique triplé de Groupes 1 signé par Ervedya en 2015 a signalé l’ascension de son père Siyouni parmi les meilleurs étalons en Europe. Conçue lors de la première saison de monte de Siyouni au Haras de Bonneval, Ervedya est devenue une remarquable représentante pour son géniteur. Cette élégante pouliche s’est fait remarquer dès son année de deux ans, en remportant le Prix de Cabourg Gr 3 et en se classant troisième du Prix Morny Gr 1 et deuxième du Prix Marcel Boussac Gr 1.

Entraînée par Jean-Claude Rouget, Ervedya a réalisé tout son potentiel à l’âge de trois ans. Première partante Classique pour Siyouni, elle lui a offert d’emblée une première victoire à ce niveau en dominant la Poule d’Essai des Pouliches. Cette même journée de mai, un autre résident du Haras de Bonneval, Makfi, a réalisé le même exploit grâce à son fils Make Believe dans le pendant pour les mâles, la Poule d’Essai des Poulains.

Après sa démonstration à Longchamp, Ervedya a pris la direction de Royal Ascot pour affronter les meilleures pouliches anglaises et irlandaises au départ des Coronation Stakes Gr 1. Montée à la perfection par Christophe Soumillon, elle a produit une accélération foudroyante pour s’emparer du succès dans les derniers mètres de cette épreuve très prestigieuse. La fille de Siyouni est la première lauréate à porter la célèbre casaque de S.A. l’Aga Khan au meeting royal depuis le regretté Azamour, vainqueur des St James’s Palace Stakes Gr 1 en 2004.

Ervedya a retrouvé l’hippodrome de Longchamp à l’occasion de son troisième succès au plus haut niveau, cette fois face à ses aînés et aux mâles dans le Prix du Moulin de Longchamp en septembre. La pouliche s’est parfaitement sortie du terrain très souple et s’est imposée aisément dans cette épreuve sur le mile, dans laquelle son père s’était classé troisième lors de sa dernière sortie en 2010.

Les exploits de la championne Ervedya ont contribué à placer Siyouni, un fils de Pivotal, en tant que meilleur étalon de deuxième année de production en 2015. L’excellent miler, vainqueur du Prix Jean-Luc Lagardère Gr 1, représente une nouvelle ère pour les Aga Khan Studs, étant issu de la lauréate de Listed Sichilla (Danehill), qui a intégré les Aga Khan Studs lors de l’acquisition de l’élevage de Jean-Luc Lagardère en 2005.